Premiers soins pour cyclistes

Premiers soins de base: Soins aux patients – Blessures

Blessures: Plaies.

Plaies fermées. Des saignements internes peuvent se produire lorsque la surface de la peau n’est pas cassée et que des dommages aux tissus mous et aux vaisseaux sanguins se produisent sous la surface. Cherchez des soins médicaux si la victime se plaint de douleurs intenses ou ne peut pas bouger une partie du corps sans douleur, la blessure a été causée par une grande force, l’extrémité blessée est bleue ou extrêmement pâle, la victime a une soif excessive, devient confuse, faible, somnolente ou inconsciente, vomit ou crache du sang, a un pouls rapide ou faible, une peau fraîche ou humide ou pâle ou bleuâtre, ou la victime a des parties du corps sensibles, enflées, meurtries ou dures, comme l’abdomen. En attendant des soins médicaux pour des affections potentiellement mortelles (ABC), surveillez les changements de niveau de conscience et traitez les autres problèmes.

Plaie ouverte. Il existe quatre principaux types de plaies ouvertes:

Abrasions. La peau a été frottée ou enlevée – éruption cutanée. La saleté et d’autres matières peuvent pénétrer dans la plaie. Le nettoyage de la plaie est important pour prévenir l’infection.

Lacérations. Les coupures saignent librement et les coupures profondes peuvent saigner gravement. Des coupures profondes peuvent endommager les nerfs, les gros vaisseaux sanguins et d’autres tissus mous.

Avulsions. Une coupure dans laquelle un morceau de tissu mou ou une partie du corps est déchiré ou coupé entièrement. Souvent, les tissus plus profonds sont endommagés, provoquant des saignements importants.

Crevaison. Souvent, ceux-ci ne saignent pas beaucoup et peuvent facilement s’infecter. Dans les blessures graves, il peut y avoir des saignements graves et des dommages aux vaisseaux sanguins et aux organes internes. Un objet encastré dans la plaie ne doit être retiré que par du personnel médical.

Attention aux saignements externes. Pour une blessure mineure; couvrir la plaie avec un pansement stérile, appliquer une pression directe jusqu’à l’arrêt du saignement, laver soigneusement la plaie avec du savon et de l’eau, appliquer une pommade à triple antibiotique et couvrir la plaie avec un pansement stérile. Pour une blessure majeure; couvrir la plaie d’un pansement stérile, appliquer une pression directe jusqu’à ce que le saignement s’arrête, couvrir le pansement avec un bandage à rouleau et nouer le nœud directement sur la plaie, traiter pour un choc, convoquer le personnel SAMU.

Blessures: Plaies spéciales

Morsures animales et humaines. Cherchez de l’aide médicale si la plaie saigne sévèrement ou si l’animal est suspecté d’avoir la rage. Pour les saignements sévères, contrôlez le saignement. Ne nettoyez pas la plaie. Pour les saignements mineurs, si la morsure brise à peine la peau et qu’il n’y a pas de danger de rage, traitez-la comme une plaie mineure.

Brûle. La chaleur, les radiations, les produits chimiques, électriques, le froid et les frottements peuvent provoquer des brûlures. Les brûlures de chaleur peuvent être causées par le feu, des objets chauds ou des liquides chauds. Les brûlures peuvent être superficielles (premier degré), d’épaisseur partielle (deuxième degré) et de pleine épaisseur (troisième degré). La gravité dépend de la température ou de la force de la chaleur ou d’une autre source, de la durée de l’exposition, de l’emplacement, de la taille et de l’âge et de l’état de santé général de la victime.

Le soin général pour une brûlure est: retirer la personne de la source de la brûlure, refroidir la zone brûlée avec de l’eau courante froide et couvrir la zone brûlée sans serrer avec un pansement stérile pour éviter l’infection. Ne pas éclater de cloques.

Les coups de soleil mineurs peuvent être traités avec une crème hydratante, en vente libre contre la crème d’hydro-cortisone (suivre attentivement la direction) ou appliquer de l’aloe vera sous forme végétale ou en gel. L’aloès contient des composés actifs qui aident à réduire la douleur et l’inflammation.

Les brûlures graves (celles qui provoquent des difficultés respiratoires, des brûlures couvrant une grande surface, celles de la tête et du cou, des brûlures des voies respiratoires, des brûlures causées par des produits chimiques, une explosion ou de l’électricité, et celles des jeunes enfants ou des personnes âgées) peuvent provoquer un choc et nécessiter une intervention immédiate. attention médicale. Ne retirez pas les vêtements collés à la brûlure. Ne pas plonger dans l’eau froide. N’appliquez aucune pommade. Ne pas éclater de cloques ni déranger la peau morte. Ne soufflez pas et ne toussez pas sur la plaie. Ne donnez pas de nourriture ou d’eau à une personne gravement brûlée car elle pourrait nécessiter une intervention chirurgicale.

Pour les brûlures électriques, vous devez vous assurer que la scène est sûre avant de continuer. L’électrocution peut provoquer des urgences cardiaques et respiratoires et des blessures sous la peau plus graves peuvent ne pas être visibles à l’œil nu.

Pour les brûlures chimiques, enlevez le produit chimique sec avec une main gantée, en faisant attention à l’endroit où vous vous brossez le produit chimique. Rincer les plaies chimiques avec de grandes quantités d’eau. Si possible, demandez à la personne d’enlever les vêtements contaminés pour éviter d’autres blessures.

Blessures au cuir chevelu. Les blessures au cuir chevelu saignent souvent abondamment. N’appliquez pas de pression directe sur une fracture du crâne. Faire pression sur la zone autour de la plaie peut aider à contrôler le saignement.

Blessure à l’œil. N’exercez jamais de pression directe sur le globe oculaire. N’essayez pas de retirer les objets intégrés de l’œil. Pour les petits corps étrangers dans les yeux (c’est-à-dire le sable ou la poussière), la victime clignote plusieurs fois et rincer doucement l’œil avec de l’eau. Pour les produits chimiques dans les yeux, rincer à l’eau en continu pendant 10 minutes. Rincez toujours loin de l’œil non blessé. L’œil peut être bandé sans serrer. Un gobelet en papier peut être utilisé pour protéger l’œil.

Saignement de nez. Faites asseoir la victime légèrement penchée en avant. Pincez les narines ensemble pendant environ 10 minutes ou jusqu’à ce que le saignement s’arrête. D’autres remèdes incluent l’application d’un sac de glace sur le pont du nez ou la pression sur la lèvre supérieure juste sous le nez.

Blessure à la bouche. Si une blessure à la tête, au cou ou au dos n’est pas suspectée, rincez-vous la bouche à l’eau froide, si disponible. Essayez d’empêcher la victime d’avaler du sang, ce qui peut provoquer des vomissements. Appliquez un pansement.

Blessure dentaire. Rincer la bouche à l’eau froide, si disponible. Essayez d’empêcher la victime d’avaler du sang, ce qui peut provoquer des nausées ou des vomissements. Faites mordre la victime sur un pansement stérile enroulé dans l’espace laissé par la dent. Conservez les dents déplacées (poignée par la couronne, pas la racine). Rincez la racine – ne frottez pas et n’enlevez pas les tissus attachés. Placez la dent dans du lait, si possible, ou de l’eau. Allez chez le dentiste dès que possible.

Blessure abdominale. Retirez soigneusement les vêtements autour de la plaie. N’essayez pas de réinsérer les organes internes qui ont poussé. Couvrir les organes d’un pansement humide et stérile et couvrir le pansement d’une pellicule plastique. Placez une serviette ou un chiffon plié sur le pansement pour garder les organes au chaud. Attention au choc.

Objet incorporé. Ne retirez pas l’objet. Placez plusieurs pansements autour de l’objet pour l’empêcher de bouger. Cherchez une assistance médicale.

Partie du corps coupée. Cherchez de l’aide médicale immédiatement. Contrôler le saignement et envelopper et panser la plaie pour prévenir l’infection. Enveloppez la partie du corps sectionnée dans de la gaze stérile (ou un matériau propre), placez-la dans un sac en plastique et placez le sac en plastique sur de la glace (mais ne le congelez pas).

Blessures: muscles, os et articulations.

Il existe quatre types de lésions osseuses et articulaires musculaires: les fractures (rupture, écaillage ou fissure dans un os), la luxation (déplacement d’un os de sa position normale au niveau d’une articulation), l’entorse (déchirure d’un ligament au niveau d’une articulation) et tension (étirement ou déchirure d’un muscle ou d’un tendon).

Il n’est pas nécessaire de savoir de quel type de blessure la victime souffre, car les soins fournis sont les mêmes: soutenir la zone blessée au-dessus et en dessous du site de la blessure, vérifier la sensation, la chaleur et la couleur en dessous du site de la blessure, immobiliser et sécuriser la zone blessée si la victime doit être déplacée et revérifier la sensation, la chaleur et la couleur sous le site de la blessure.

L’attelle est une méthode d’immobilisation d’une extrémité blessée. Attelle la blessure dans la position où la zone blessée a été trouvée. Attelle la zone blessée au-dessus et en dessous du site de la blessure. Vérifiez la circulation avant et après l’attelle. Trois types d’attelles utilisées pour transporter une victime sont les suivantes: attelle anatomique (fixant l’extrémité blessée à une autre partie du corps), attelle souple (utilisant un matériau souple pour fournir un soutien) et attelle rigide (utilisant des matériaux rigides pour fournir un soutien).

Fracture ouverte. Ne déplacez pas l’os et le membre exposés. Placer un pansement stérile autour de la fracture ouverte et panser le bandage en place autour de la fracture.

Blessures: tête, dos et cou. Si une blessure à la tête, au dos ou au cou est suspectée, effectuez une stabilisation en ligne. Déplacez la victime aussi peu et aussi doucement que possible. Vérifiez la conscience et l’ABC.


Source de la page: http://www.ibike.org/education/first-aid-4.htm
Traduit par Mathilde Guibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *