Quand un Faible Taux de Testostérone Vous Retient

par Aaron Spitz MD

L’un des coupables les plus sournois derrière le dysfonctionnement érectile est une faible testostérone. Je dis «sournois» car un faible taux de testostérone peut causer une multitude de problèmes, tant pour votre santé générale que pour le degré de satisfaction de M. Happy. Cela rend difficile le diagnostic et le traitement. Mais c’est possible, surtout si vous adoptez une vision holistique.

La connexion semble facile au début: une faible teneur en testostérone signifie moins cette hormone sexuelle essentielle, ce qui signifie moins de désir sexuel, ce qui signifie qu’il est plus difficile d’obtenir et de maintenir une érection.

Mais une faible teneur en testostérone peut également entraîner une diminution générale de la libido, de l’anxiété, de l’irritabilité, des difficultés de concentration et une dépression. Donc, déduire la maladie spécifique et comment la traiter peut être délicat.

Une faible concentration de testostérone peut être causée par divers problèmes de santé, notamment l’hypertension, l’hypercholestérolémie, l’hypophyse ou la thyroïde, des problèmes rénaux, l’obésité, l’exposition à des stéroïdes, le diabète de type 2, etc. Cela peut commencer par un problème avec les testicules ou même avec des signaux du cerveau qui ne passent pas correctement.

Et ce n’est pas nécessairement une maladie non plus; En vieillissant, les hommes produisent naturellement moins de testostérone au fil du temps. Selon l’Association Américaine des Endocrinologues Cliniques, environ 30% des hommes de plus de 75 ans ont un taux de testostérone faible.

Si la testostérone est une testostérone, c’est absolument possible. Vous avez peut-être entendu parler du traitement de remplacement de la testostérone (TRT) pour le traitement de la dysfonction érectile.

« Les données de recherche clinique ont exploré l’influence de la thérapie de remplacement de la testostérone sur la dysfonction érectile et ont montré que chez de nombreux hommes identifiés comme présentant une faible concentration de testostérone, la thérapie de remplacement de la testostérone peut exercer une influence positive sur la fonction érectile, » dit J. Aaron Davis, ND, directeur du Low T Center à Indianapolis. Dans certains cas, TRT seul peut résoudre le problème; dans les cas plus graves, cependant, le traitement nécessite une combinaison d’efforts, y compris de TRT, de changements de mode de vie et de médicaments.

Il existe en fait deux types de faible taux de testostérone: primaire et secondaire. Primaire est causée par un problème avec les testicules, tel que:

  • Testicules non dilatés. Si les testicules d’un jeune garçon ne descendent pas de son abdomen dans le scrotum et que la situation n’est pas réglée à l’origine, les testicules risquent de ne pas fonctionner correctement et d’avoir des difficultés à produire de la testostérone.
  • Syndrome de Klinefelter. Parfois, un garçon naît avec un chromosome X supplémentaire, ce qui provoque un développement anormal des testicules. Le Instituts Nationaux de la Santé (INS) indique qu’un homme sur 500 souffre de ce problème.
  • Orchite d’oreillons. Si vous avez eu des oreillons après la puberté et que l’infection a atteint vos testicules, ils peuvent produire moins de testostérone au fil du temps, même après votre guérison.
  • Une trop grande absorption de fer dans le corps – l’un des effets secondaires de l’hémochromatose – peut affecter la production de testostérone.

Les causes secondaires du faible taux de testostérone proviennent du cerveau – l’hypothalamus et l’hypophyse, pour être précis. Ces types de problèmes incluent:

  • Syndrome de Kallmann. Cette maladie génétique signifie une puberté retardée ou même aucune puberté. Un des résultats du syndrome est une réduction de la production de testostérone.
  • Troubles hypophysaires. Étant donné l’importance de la glande pituitaire dans la régulation des hormones, si quelque chose ne va pas, cela peut facilement conduire à un faible taux de testostérone.
  • Maladie inflammatoire. Des maladies telles que la sarcoïdose (inflammation des tissus, en particulier des poumons), l’histiocytose (surproduction de globules blancs) et la tuberculose peuvent affecter l’hypothalamus et l’hypophyse, entraînant un faible taux de testostérone.
  • L’obésité et le stress. Vos habitudes peuvent avoir un effet important sur votre production de testostérone. Des choses comme l’obésité et le stress ont été montrés pour abaisser les niveaux de testostérone dans certains cas.

La question de la dysfonction érectile n’est peut-être pas votre sujet de prédilection lors des dîners, mais c’est certainement un sujet que vous souhaitez discuter avec votre médecin. Si le taux de testostérone est bas, vous pouvez prendre certaines mesures pour traiter la situation sous-jacente et retrouver un état de santé optimal, sans oublier de vous amuser dans la chambre à coucher.


Source de la page: https://www.aaronspitz.com/blog/low-testosterone-keeping/
Traduit par Mathilde Guibert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *